Mots-clefs

, , , , ,

Plusieurs personnes m’ont parlé de ce discours. L’impact qu’il a eu sur les gens de chez nous est très précieux pour moi. Voici la version intégrale suivie d’un lien vers le reportage de TVA Est du Québec si jamais vous voulez voir mon outfit de Rideau Hall. 

«Je remercie le conseil des arts du Canada pour ce bel honneur. Je voudrais également exprimer ma gratitude à deux personnes qui ont été des révélateurs pour moi : Kateri Lemmens professeure à l’Université du Québec à Rimouski et Yvon Rivard mon éditeur qui m’a convaincue d’écrire le livre et m’a accompagnée dans toute la durée du processus de création. Merci à Leméac de m’avoir accordée leur confiance, sans ces maisons d’édition qui misent sur la relève, il n’y aurait pas une telle diversité littéraire. Merci à mes proches, dont la lumière et la sensibilité sont des sources constantes d’inspiration. Merci de tout cœur aux gens de ma région. À ces résistants qui s’investissent sans relâche pour que fleurisse la diversité artistique sur notre territoire dans des conditions économiques et géographiques précaires. Le déploiement de la culture et l’occupation du territoire sont garants d’une pluralité de visions, nécessaires à la vitalité d’un peuple. Et les irréductibles qui continuent d’occuper notre territoire : mes voisins du 5ème rang, les multidisciplinaires de Rimouski, les conteurs de Trois-Pistoles, les médiévaux de St-Marcelin en sont les gardiens. Je ne les en remercierai jamais assez.

J’habite une terre qui m’habite. Je suis auteure et page vierge. Si je ne vivais pas dans le 5ème rang, il n’y aurait pas eu ce livre. Merci donc à cette terre et à ce monde si vaste et beau, sans lesquels nous ne serions rien et que je ne me lasserai jamais de mettre en valeur et de protéger.»

https://www.facebook.com/photo.php?v=600257863362039

Publicités