Étiquettes

, , , , , , ,

prometheeAutrefois, les dieux créaient des constellations en lançant les cadavres de leurs amants dans le ciel

Aujourd’hui les cercueils sont si étanches qu’on ne peut même plus voir naître un feu follet

Les sorcières étaient tellement puissantes que Circé à elle seule a transformé tout l’équipage d’un demi-dieu en porcs

Asteure j’vous dirais que ça prend pas grand-chose pour transformer un homme en cochon

Et il ne reste plus des sorcières que les poupées de plastique figées aux nez crochus assemblées par de trop petites mains quelque part de l’autre côté de la terre

Il fut un temps où pour consulter l’oracle, la pythie devait boire l’eau de la fontaine de Castalie et mâcher des feuilles de laurier, faire un sacrifice sanglant et s’exprimer en vers

Asteure pour la modique somme de 2,99$ Crystal ou Adelia (qui ont trouvé leur job dans les p’tites annonces du journal de Montréal) vont te dire que «toi mon chou t’es un capricorne ascendant gémeau et arrête-moi si j’me trompe, mais je sens que tu traverses une période difficile»

J’veux ben croire qu’on avait besoin de faire une brassée de linge sale

Et que l’eau de javel de la science nous a purifiés de la boue de nos croyances aveugles

Mais là on est en train de faire fouler LE SENS au lavage

Pour avoir des réponses, nul besoin maintenant de se créer des légendes

On a circonscrit le tonnerre, on a circonscrit les nuages, on a circonscrit les étoiles et les aurores boréales

On sait de quoi ils sont faits, ce qui les provoque, on peut même les prévoir d’avance

Déméter, Grendel et le Wendigo sont accessoires désormais

Nous avons Wikipédia

Sur wikipédia y’a des entrées pour toute, toute, tu tapes un mot, tu veux savoir c’est qui c’est quoi, wikipédia te dira tout, y’a même une entrée pour unviers! Univers criss! Tu te demandes c’est quoi l’univers, pas besoin de lever les yeux au ciel, wikipédia va te répondre.

Même la peur est circonscrite

Peur que notre amour se fasse écrabouiller par la tôle de son char en revenant de la job, peur de mourir d’une nécrose du muscle cardiaque secondaire, peur que notre enfant reçoive une décharge électrostatique disruptive fatale

C’est après que ça se complique

Après la peur vient la mort

Et c’est là que l’absence de magie frappe le plus fort

Après notre mort, il va se passer quoi? Les bouddhistes se réincarnent, les chrétiens vont au paradis, les grecs se posaient pas trop de questions, y’allaient toutes en enfer. Mais nous, est-ce qu’on va se contenter de se faire manger par les vers? Encore faudrait-il que nos cercueils ne soient pas si étanches.

Ça me fait de la peine de vous dire ça, mais pour dépasser la mort tous les pacemakers de ce monde, toutes les cures contre le cancer, tous les vaccins contre le VIH ne suffiront jamais

Ça va nous prendre une dose de mystère

Heureusement, y’a les abysses, y’a les trous noirs,

Y’a même une partie de notre propre cerveau qui nous échappe encore

Y’a tous ces insondables inconnus qui se dérobent à la science

Dans les abysses je dépose le Minotaure et Pasiphaé, les loups garous et les fées, l’Hydre de Lerne et la Méduse, Promethée et Freyja.

Dans les trous noirs je dépose grand-maman Rita qui écosse des p’tits pois,

Mon ami Karrick avec une bière pis une guitare électrique,

Mon oncle Benoît dans son lot à bois

Et j’ose espérer puiser l’énergie qu’il faudra dans la partie de mon cerveau qui m’échappe encore

Pour aller les retrouver après ma mort

Parce que transcender la mort, ça ne se fera pas sans apprendre à mourir

 

 

Publicités