Mots-clefs

, , , , , ,

hiverJe le sais que la vraie beauté est dehors. Je sais qu’elle est dans le duvet ébouriffé d’un pic bois qui s’acharne contre un tronc d’arbre dans la froidure du mois de janvier. Ou dans les traces du lynx qui a traversé mon sentier de raquettes en bondissant. Dans la perdrix endormie sous la neige qui s’est envolée devant mon amoureux, nous arrachant à tous les deux un cri de surprise alors que la chienne, elle, poussait un soupir de déception à l’idée de ses petits os qu’elle n’a pas pu sentir craquer sous sa dent. Je sais que la beauté est dans les pas de l’orignal paresseux qui a marché dans ma piste et l’a rendue cahoteuse à souhait m’arrachant quelques jurons au passage. Ou dans ce soleil d’hiver qui traverse la forêt en oblique à quinze heures à peine pour aller transformer en filons d’or, les humbles bouleaux.

Qu’il est beau mon homme, quand nous rentrons de notre expédition. Avec ses joues rouges, ses yeux bleu comme une flaque d’eau dans la neige et ses longs cils pâles comme des bouleaux sous le soleil de quinze heures. Il a l’air d’un paysage d’hiver.

Je sais que la vraie beauté se trouve dehors et qu’en plus elle éclabousse tous ceux qui la traversent.

Publicités