Mots-clefs

, , , , , ,

C’est qui qui a inventé l’histoire de la princesse prisonnière de son osti de tour qui attend que le prince la sauve du dragon que j’y pette la yeule?

C’est qui qui a inventé l’histoire de l’innocente qui s’est piqué le doigt sur un fuseau pis qui s’est endormie pendant 100 ans en attendant un french du prince pour se réveiller que j’y présente ma mère avec un fouet?

C’est qui qui a inventé l’histoire de la fille qui sacrifie toute, même son identité pis sa queue de poisson pour attendre un prince qui la verra même pas pis qui va s’en pogner une autre. L’histoire de la fille qui, même quand a va se voir offrir la chance de retourner chez eux, va préférer se suicider par amour que j’y envoie ma cousine avec un bat de baseball?

C’est qui qui a inventé l’histoire de la niaiseuse qui torche le plancher de sa belle mère en parlant à des souris pis qui devient intéressante à cause d’une robe à 400$ piastes pis qui va au bal en attendant que le prince la remarque que j’l’enferme avec ma grand-mère pis un marteau?

C’est qui qui a inventé l’histoire de la fille qui se pogne un laideron violent pis qui s’attend à ce que grâce à sa gentillesse et sa patience, la bête se transforme enfin en prince que j’m’occupe personnellement de son cas avec un lime à ongles?

Moi j’ai vécu d’la violence

Comme Belle j’étais persuadée qu’à force d’amour et de patience

Il finirait par me trouver assez importante pour changer

J’pense qu’y a quelque chose qu’on m’avait mal expliqué

Peut-être qu’un jour il va m’aimer assez

Un jour y’en a un qui va me donner la permission d’exister

À quand l’histoire de la princesse qui est ben tu seule dans sa tour pis qui donne un coup de chaudronne au prince pour qui y criss une paix

À quand l’histoire des deux sirènes qui se marient pis qu’y adoptent un hippocampe

À quand l’histoire de la princesse débridée qui croque dans les hommes comme autant de pommes pis qui se fait tatouer un nain

À quand l’histoire de la princesse junkie qui vit dans un squat avec des souris pis qui s’en sort tu seule en vendant un journal dans l’métro

À quand l’histoire de la belle qui criss la bête là, parce qu’a sait qu’il changera jamais pis qu’a vaut mieux que ça.

À quand l’histoire de la grenouille qui a pas envie de devenir un prince?

À quand l’histoire du prince qui a pas envie de faire du ch’val, pis qui a pas besoin d’être fort pis de se battre pour conquérir la princesse?

Quand est-ce qu’on va raconter aux enfants qu’y a toutes sortes de héros, singuliers, uniques, beaux, pis qu’y a pas de fin heureuse ni malheureuse.

Juste un parcours qu’on suit de notre mieux en le peuplant d’autant de personnages de fées, de dragons, de gnomes et de sorcières qu’on rencontre d’humains.

Qu’on vit pas pour la fin, mais pour l’histoire.

Qu’on est tous des héros, pis qu’on n’a pas besoin de prince ni de princesse pour nous donner la permission d’exister.

Quand est-ce qu’on va faire exploser notre schéma actanciel pour se donne enfin la liberté de vivre dans un monde qu’on osera réinventer?

Publicités