Mots-clefs

Assise sur le balcon de ta villa d’été, tu lisais ton journal. Tignasse brune et épaisse. Jambes écartées. Embonpoint. Ton corps hurlait son arrogance. Rien à voir avec ces riches blondes que je vois faire leur jogging tous les matins. Je me suis dit : «J’adore cette femme!»

Publicités