Mots-clefs

, ,

Je m’apprête à passer mon tout premier Noël en célibataire depuis 11 ans… La première neige m’a fait pleurer et je savais que décorer pour les fêtes ne serait pas gai. Je n’avais pas envie de poser les décorations en voyant défiler les souvenirs heureux et moins heureux de 11 périodes des fêtes avec lui… Celui qui n’est plus là.

Mais je ne me suis pas laissée emporter par la nostalgie. J’ai pris le taureau par les cornes et j’ai invité mes amis à venir m’aider. Hier, j’ai donc passé une merveilleuse journée en compagnie de mes amis les plus chers, à poser des guirlandes et accrocher des boules. Les filles de mon amie d’enfance, deux merveilleuses enfants que j’adore (la plus vieille est ma filleule d’ailleurs) se sont jointes à nous toute la journée. Mon père est allé leur chercher des branches dans le bois en face de chez moi. Elles ont grillés des guimauves dans le feu de foyer. Elles se sont endormies sur le film de Noël des Muppets… J’ai concocté une délicieuse choucroute garnie et un gâteau de fête pour l’anniversaire de l’une d’entre nous. Tout le monde a dormi à la maison (même ma maman). J’ai rempli ma demeure de rires, de sourires et de bonheur…

J’aurais pu décorer toute seule en pleurant. J’aurais pu m’apitoyer sur mon sort. Mais heureusement, je sais que le bonheur demande un effort. Je sais que j’ai tout ce qu’il faut sous la main pour être heureuse et je sais qu’il faut reconnaître le bonheur, parce qu’il est là, tout autour et qu’il n’a besoin que de notre participation pour se montrer le bout du nez dans chaque instant… Oui, le bonheur demande un effort, mais parfois il s’agit simplement de savoir ouvrir les yeux sur ce qu’il y a de beau…

Publicités