Mots-clefs

, , ,

Je trouvais ça trop drôle. C’est mon homéopathe qui m’a dit ça. Il paraît que lorsqu’on a une infection urinaire c’est parce qu’on sent que notre territoire est menacé. J’ai tellement rit! Elle n’a pas eu l’air de saisir mon humour! N’y-a-t-il que moi qui voit de la poésie partout? Enfin j’ai trouvé la figure de style de la vie tellement comique que je me suis presque étouffée. Le pire c’est que mon homéopathe ne le sait pas, mais ça coïncide parfaitement avec le moment où j’ai appris que j’allais accueillir une coloc chez moi pour un mois… C’est vrai que j’ai hésité beaucoup. C’est une personne qui traverse des moments difficiles et comme je commence à peine à immerger des miens… Enfin, je me demandais si ça n’allait pas multiplier le taux de douleur ambiant! Ma grande amie trouvait que c’était une idée de merde… Deux femmes fraîchement séparées dans la même maison… Mais comme je lui ai dit, on ne peut pas faire ses mille caprices dans la vie, je ne suis pas une princesse bien que j’en ai l’air et il faut bien arriver à payer le loyer… Sait-on jamais, peut-être qu’on a beaucoup à s’apporter l’une l’autre…

Ah et pour ceux qui se payent ma gueule parce que j’ai recourt à l’homéopathie, je répondrai ceci : entre ça et me faire bourrer d’antibiotiques pour un oui ou pour un nom, je choisis d’essayer l’alternative! Les antibiotiques me rendent malade et j’ai une grosse dent contre la médecine moderne : ma mère est une sorcière, alors moi l’autorité vous savez…

Publicités