Mots-clefs

, ,

D’abord, je ne sais pas si vous êtes aux prises avec le même problème que moi, mais le jardin en est plein! À un point tel que j’ai songé à poser une caméra infrarouge pour faire des clichés des lutins farceurs qui viennent – j’en suis maintenant positivement certaine j’ai trouvé des traces de pas de 2 cm hier – planter des courges géantes à mon insu pendant la nuit. Enfin… Il faut bien faire quelque chose avec tout ça et si je deviens suffisamment dingue, j’irai déposer, à leur insu, des montagnes de gâteaux au pas de leur porte (je sais où ils habitent, j’ai suivi les traces de pas, ils ont un terrier sous l’acacia).

Ce que je trouve d’absolument exaltant avec cette recette c’est quelle est sans limites! On peut la varier au gré de notre fantaisie du jour! Hier j’ai fait un gâteau aux courgettes, noix, raisins secs et épices, alors que celui que je viens tout juste de mettre au four est aux canneberges, cacao et pépites de chocolat blanc (heureusement qu’il y a les lutins et que je reçois des amis ce week-end!)

Alors voici la recette de base que j’ai dénichée sur internet :

3 œufs

2 tasses de sucre

1 tasse d’huile végétale

1 c. à soupe d’extrait de vanille

3 tasses de farine

½ tasse de raisins secs

½ tasse de noix

1 ¼ cuillère à thé de poudre à pâte

1 ¼ cuillère à thé de bicarbonate de soude

1 cuillère à thé de cannelle

2 tasses de courgettes râpées

Préchauffer le four à 350°F (180°C). Mettre les œufs dans un bol et les fouetter, puis ajouter tous les ingrédients et mélanger jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène (ou ce qui s’en rapproche parce que c’est selon moi, chimiquement impossible). Verser le mélange dans deux petits moules carrés ou un grand moule rectangulaire graissé et enfariné. Cuire au four pendant 40 à 50 minutes ou jusqu’à ce qu’un ustensile (choisissez celui que vous voulez, si vous espérer la visite d’un homme je vous conseille un couteau que vous ferez mine de laisser tomber par terre après vous en être servi… Enfin, c’est une autre histoire). Laisser refroidir et démouler, bon appétit!!!!!

Maintenant le moment merveilleux, celui qui vous a tenu en haleine tout au long de la recette : mais quoi mettre d’autre dans ce gâteau??? Je vous l’donne en mille, vous choisissez selon votre humeur de la journée! Il fait froid dehors, vous avez besoin de réconfort : des épices comme la muscade et la cannelle mélangées à de bonnes noix et quelques dates feront l’affaire. Vous avez un goût de luxe? Pourquoi pas des canneberges et des pépites de chocolat noir? Vous vous sentez plus fruité? Allez-y pour un mélange de fruits séchés : abricots, ananas, raisins, canneberge etc. Envie d’un brin de folie? Pourquoi pas des guimauves miniatures? Les possibilités sont sans limites : gingembre confit, noix de coco, pépites de caramel etc etc etc. Tant que vous respectez à peu près les quantités énumérées plus haut «the sky is the limit»!

Publicités